Comment entretenir un chalet en bois ?

Posted on 20th mars 2014 in Non classé

Un chalet en bois résiste mal aux agressions du vent, de la pluie et de la neige. Avec le retour des beaux jours, un grand ménage de printemps s’impose afin que le chalet reprenne toute sa splendeur. Bien que le bois soit un très bon isolant thermique, il nécessite un entretien régulier et méticuleux.

L’entretien contre l’humidité et les insectes

Le sapin, le pin, le cèdre ou le bois massif sont des matériaux particulièrement sensibles à l’humidité et aux insectes. Mieux vaut par conséquent le traiter régulièrement avec des produits de protection ou de conservation et des insecticides. Les produits seront introduits dans le bois à l’aide d’une cuve. En absorbant l’humidité, le bois pourrit très vite. Il est donc conseillé de vérifier régulièrement le taux d’humidité. Même si le bois a été traité contre les insectes et les champignons avant son montage, il est tout de même conseillé d’asperger les murs (internes et externes) et fondations d’insecticide et de fongicides au moins tous les deux ans.

L’entretien des murs extérieurs

Les murs extérieurs sont les plus exposés aux variations climatiques (rayons du soleil, pluie, vent, gel…). Les agressions du soleil ont tendance à écailler les lasures et le vernis ce qui rend le bois plus vulnérable aux eaux de pluie et à l’humidité. Pour les amateurs du style vieilli avec des teintes grisâtres, on peut éventuellement laisser le mur en bois tel quel. Afin de redonner une nouvelle teinte, lasurer le bois s’avère indispensable. Transparente ou teintée, la lasure servira de barrière efficace contre les attaques externes (changement climatique, insectes, moisissures…). Avant de lasurer le bois, il faudra d’abord le dégraisser avec du diluant. La lasure sera appliquée après un ponçage minutieux du bois à l’aide d’un papier de verre. Généralement, le bois sera lasuré environ tous les deux ou trois ans. Les façades exposées au sud seront entretenues avec une huile spéciale tous les 4 ans afin d’éviter que le bois ne se dégrade.

Autres types d’entretien

Mis à part le bois, d’autres composants du chalet en bois doivent également être vérifiés et entretenus régulièrement. Le toit en bitume, par exemple, sera vérifié en permanence afin de prévenir les éventuelles infiltrations d’eau de pluie. Les charnières, les gonds et les jointures seront graissés au mois une fois par an. Enfin, en aérant régulièrement le chalet en bois, la condensation et la dégradation rapide du matériau peuvent être évitées.

comments: Commentaires fermés