Comment bien entretenir mes abris en métal ?

Posted on 27th février 2014 in Non classé

Bien qu’étant une structure solide, l’abri de jardin ou le refuge à moto nécessite tout de même un entretien quotidien ou annuel afin d’optimiser sa durabilité. Chaque abri, selon le matériau qui le compose, requiert un entretien particulier. C’est le cas d’un abri en métal.

Les caractéristiques d’un abri en métal

Par rapport au bois ou au PVC, le métal en acier galvanisé (uniquement recouvert de zinc) reste un matériau particulièrement résistant aux variations climatiques. Le métal résulte en effet d’un alliage métallique constitué de fer, d’acier et de carbone qui optimisent sa solidité et sa longévité. De ce fait, une maisonnette en métal, dotée d’une double paroi, peut supporter des bourrasques de vent allant jusqu’à 147 km/h et une grosse quantité de neige (43,5kg/m3). Un abri en métal est aussi doté d’une peinture traitée contre les fissures et les rayures et dispose d’une excellente isolation thermique.

Les ennemis du métal

Le plus grand ennui du métal reste certainement la rouille. Cette dernière résulte d’une oxydation du métal (de couleur rouge orangé) suite à une trop longue exposition du métal ferreux à l’humidité et à l’air. Le matériau, rongé par la rouille, perd ainsi de sa solidité et s’effrite rapidement, pouvant engendrer l’affaissement de l’abri. D’autre part, le métal résiste mal au froid et au gel. Il reste donc conseiller d’utiliser un abri à double paroi doté d’un isolant.

L’entretien

Demeurant un matériau solide, le métal nécessite peu d’entretien. Cependant, un abri en métal reste très sensible à l’usure et à la rouille. Il faut, par conséquent, s’assurer que l’acier a été trempé avec un agent antirouille ou recouvert d’une couche de protection composée de zinc, de silicone et d’aluminium offrant quatre fois plus de résistance à l’abri en métal. Si tel n’est pas le cas, mieux vaut peindre l’abri en métal d’une peinture spéciale antirouille après son installation. Appliquer un transformateur de rouille, constitué d’acide phosphorique, se révèle très efficace. En effet, ce dernier a la faculté de transformer la rouille en couche de protection capable de supporter et de freiner la prolifération de l’usure. Dans le cas d’un abri métallique coloré, la meilleure solution reste d’ajouter une couche de protection et avant de repeindre le refuge. Côté nettoyage il suffira, de temps à autre, de laver les murs avec une éponge humide. En cas d’éraflure, mieux vaut nettoyer l’abri avec une brosse en fer avant de le repeindre.

comments: Closed

Comments are closed.